5 octobre 2010

HISTOIRE D'ARCHITECTURE | LA FLEXIBILITE DE L'ARCHITECTURE SELON REM KOOLHAAS

2 commentaires:


Introduction à la flexibilité

Les humains sont des créatures flexibles. Nous bougeons à notre gré, manipulons les objets et agissons dans des environnements très varié. Il était un temps _ en terme d’évolution cela ne fait pas très longtemps _ où notre existence dépendait de notre capacité de mouvement et d’adaptabilité. En fait, c’est à cela que nous devons la survie de notre espèce. Aujourd’hui, dans la plupart des cultures, on mène une vie plutôt sédentaire, mais il se pourrait que la flexibilité soit à nouveau une priorité dans le développement humain et que les changements techniques, sociaux et économiques nous obligent, ou tout du moins nous encourage, à une nouvelle forme d’existence nomade. La modernisation, les nouveaux moyens de communications aussi bien que les préoccupations environnementales remettent en question la notion de bâtiments inamovibles et pérennes. Dans un monde en mutation, l’architecte doit épouser son temps. D’où une recherche de flexibilité et d’adaptation aux nouveaux modes d’habiter comme aux nouveaux usages.

Par leur fonction, leur fonctionnement ou leur emplacement les bâtiments flexibles visent à réagir à des changements de situation. C’est une architecture qui s’adapte au lieu de stagner, transforme plutôt qu’elle ne limite, est motrice plutôt que statique, interagit avec ces utilisateurs plutôt que de les restreindre à une utilisation prédéfinie. Analyser comment elle est conçue, dessinée, faite et utilisée nous permet de comprendre sa capacité à résoudre les problèmes actuels et futurs, liés aux évolutions techniques, sociales et économique.
Nous nous intéresseront donc à la démarche d’un architecte en particulier : Rem Koolhaas. A travers deux de ces projets, nous allons étudier la façon dont il se sert du plan libre et de la circulation continue pour créer une certaine flexibilité.


Rem Koolhass
Rem Koolhaas est né le 17 novembre 1944 à Rotterdam au Pays bas. Après des débuts dans le journalisme, il étudia à l’ « Architectural association » de Londres. Il s’est fait connaître pour son ouvrage « Delirious New York » sur la création à postériori de Manhattan. Il créa ensuite sa propre agence OMA (Office for Metropolitan Architecture) en 1975 puis le bureau de recherche AMO. Il publia aussi le très célèbre S,M,L,XL.
Les deux projets présentés ici sont :
Le Kunsthal de Rotterdam au pays bas réalisé en 1992.
Les deux bibliothèques pour l’université de Jussieu. Projet élaboré en 1992, mais non réalisé.
Avant de commencer la présentation et l’analyse de ces projets il semble intéressant de rappeler ce qu’est un plan libre pour Rem Koolhaas.

| LES ARTICLES LES PLUS LUS |