30 janvier 2013

EXPO ET AUTRES CURIOSITÉS | « L’URBANISME EN MOUVEMENT » SELON A. CHEMETOFF

1 commentaire:
Portrait d'Alexandre Chemetoff (via)

Au mois d’Octobre (le 22/10/2012), j’ai eu la chance de voir à Grenoble une conférence d’Alexandre Chemetoff. A la suite de ça, j’ai voulu vous présenter sur Vis[LE] son discours et ses grandes réflexions qu’il nous a présentés ce jour-là.
Voici un résumé de la conférence et mes impressions.


QUI EST-IL ?

Alexandre Chemetoff est à la fois paysagiste, urbaniste et architecte. Humaniste convaincu, il place l’homme au centre de sa réflexion. Pour lui, l’aboutissement d’un projet n’est pas le moment de la réception des travaux mais le moment où l’homme s’est approprié les lieux pour en faire un espace vivant et utile.

Alexandre Chemetoff pense que la ville se transforme sur elle-même et que cette transformation a trait aux usages, à l’appropriation des lieux par l’homme. Pour cet architecte aux compétences multiples, « travailler sur le changement conduit à l’accepter ». Il faut aujourd’hui accepter la reconversion de sites. 
Cette évolution amène à se poser la question : à quoi servent les espaces publics ? A l’embellissement ou aux usages ?
L’espace urbain évolue dans le temps et développe des usages non prévus à l’origine : pelouse utilisée comme espace de détente ou terrain de sport, espace de concerts improvisés, prolongation de boutiques/bars sur l’espace urbain… C’est un lieu complexe qui évolue dans le temps en fonction des pratiques qu’il accueille.


LES USAGES

Pour Alexandre Chemetoff, pratiquer la ville c’est prendre un certain nombre de libertés pour occuper et investir l’espace urbain : en faire un lieu un peu à soi, qu’il est agréable d’occuper.
Ainsi il est important qu’un dialogue s’installe entre le projet, le programme et les usagers.

26 janvier 2013

HISTOIRE D'ARCHITECTURE | REVOYEZ VOS CLASSIQUES EN 1 MINUTE CHRONO !

Aucun commentaire:

Cette vidéo fait le buzz en ce moment sur la toile auprès des architectes et urbanistes. C'est le moment de vous en parlez si vous ne l'avez pas encore vu !

Andrea Stinga et Féderico Gonzalez se sont amusés à réaliser un abécédaire sur les grandes références architecturales du XXème-XXIème siècle. La vidéo est didactique car elle nous permet de revoir les bases de façon amusante. L'animation est en interaction avec la musique. Nous voyons une succession d'édifices se construire les uns après les autres autour d'une chorégraphie surprenante et en rythme.


25 janvier 2013

LES TROUVAILLES DU NET | # 49 - MERDE IN MARSEILLE

1 commentaire:

Pour continuer notre lancée sur Marseille, je voulais vous faire partager une découverte faite il y a maintenant un an, qui met en avant une démarche citoyenne et originale. Patrice et Guliver sont deux marseillais désireux de changer le visage de leur ville (ou a minima sensibiliser l’opinion publique), connue pour être sale, grâce à une expérience participative en ligne. Le principe est simple : vous voyez une concentration anormal de déchet à vous postez la photo datée sur le site web « Merde In Marseille ».


Jusqu’à présent, un bon nombre d’habitant ont témoigné remplissant la galerie de photos loufoques, tristes, surprenantes…

Clichés piochés sur le site

23 janvier 2013

MÉMOIRE VIVE | 1853 : LES DOCKS DE LA JOLIETTE

Aucun commentaire:

Rappelez-vous le désordre des marchandises sur les quais, les cris, les accrochages entre les bateaux de gros tonnage et les petites embarcations… ! Souvenez-vous  de la tradition du négoce marseillais !

Port de Marseille, 1826, Alphonse Moutte (CCIMP)

21 janvier 2013

DEVINES [LE] | #5

Aucun commentaire:

L'énigme de cette semaine : 

Que se cache t-il derrière ce bâtiment ? 
    
    - Une église romane
    - Des thermes gallo-romaines
    - Une tombe wisigoth
    - Un mémorial de l'holocauste
    - Un o.v.n.i

Et où se trouve t-il ?

A vous de jouer

Écrit par : Laure B. 

20 janvier 2013

SECRETS DES VILLES | LES RUINES, CA LES GAGNE... EXPLORATION URBAINE D'UN NOUVEAU TYPE

3 commentaires:
Hôpital B - Normandie (via)

Vous connaissez le mouvement UrbEX (urban exploration) ? 
Lancé dans les années 1980, il est en ce moment une activité à la "mode" qui consiste à visiter des lieux construits par l'homme aujourd'hui abandonnés et/ou désuètes, et généralement interdits d'accès ou en tout cas difficilement accessible. En plus d'être une pratique illégale mais de plus en plus répandue, pas mal de sites web en parlent. Je vous invite d'ailleurs à lire l'article écris sur Urbanews cette semaine qui apporte un autre regard sur le sujet.


QUELS INTÉRÊTS POUR CES RUINES ?

Ce que je me demande, c'est pourquoi cet élan pour ce style de balade : Le côté "vintage" de la chose ? Le surkiffe de la ruine ? Le défis de l'interdit ? Le souvenir et ne pas oublier la mémoire du lieu ? Un engouement pour l'histoire industrielle ?
Enfin bon, je n'ai pas de réponses à vous donner directement, c'est souvent selon les motivations de chacun, mais la passion de la photographie les regroupe.

Cette pratique, aussi bien amusante, dangereuse et originale, permet de mettre en émois la curiosité de ceux qui explorent mais aussi de ceux qui découvriront les clichés sur la toile ou lors d'expositions. Je vous invite sans trop tarder à taper dans votre moteur de recherche le terme urbex et vous trouverez ainsi plusieurs séries de travaux réalisés individuellement ou en groupement par des photographes ou des explorateurs amateurs. Les clichés sont tous plus surprenants et nous font découvrir régulièrement des lieux cachés aux architectures uniques.

Les sous-sol de Seattle (via)

18 janvier 2013

LES TROUVAILLES DU NET | # 48 - VOUS NE REGARDEREZ PLUS LES FILMS DE LA MÊME MANIÈRE...

Aucun commentaire:
4 films différents, mais le même décors...

Les décors de cinéma ? Sans nous rendre compte, ce sont de véritables supports pour découvrir des villes, les édifices qui les composent et leurs intérieurs.

Ces décors permettent de poser le cadre du lieu, l'ambiance du film. Et je suis sûr que vous êtes déjà demandés où on était filmé les scènes mythiques de The Artist ou encore d'Amélie Poulain... 
Ces lieux de tournage pris en ville, et non fabriqués avec du carton pâte, ont permis à des espaces publics et des bâtiments de devenir célèbres et d'être incontournables dans la découverte d'une ville pour parfois finir comme support de développement touristique...

Toujours dans la continuité de ces lieux mythiques de cinéma, Olivier Clairouin, journaliste pour Le Monde.fr, s'est amusé à recouper des scènes de films célèbres, qui au final sont tournés dans les mêmes endroits. Mais notre œil ne porte même pas vraiment attention à ces éléments et la concentration que l'on porte au film nous conduit parfois à faire abstraction à tout ce qui se passe autour des acteurs. Pourtant, ces lieux ont une certaine qualité architecturale et sont souvent pris pour leurs détails architecturaux : carrelage, plafond, volumétrie, etc.

Et oui, les réalisateurs sont parfois flemmards et recycle ces lieux (terme que j'aime beaucoup, que le journaliste utilise dans ce documentaire). Il est impressionnant de voir comment d'un film à un autre, une architecture est mise en valeur différemment. 



Je pense qu'après ça, vous ne regarderez plus les films de la même manière et ferez sans doute plus attention aux arrière-plans.

Pour en savoir plus : découvrez toutes les vidéos "contre-champs" sur
http://www.lemonde.fr/culture/video/2013/01/16/cinema-les-realisateurs-filment-tous-aux-memes-endroits_1817808_3246.html

Écrit par : Charline S. et Hugo B.

16 janvier 2013

VIS[LE] VOYAGE | UN "TÉLÉPHÉRIQUE" À BOUTEILLES ?

Aucun commentaire:

+ Lieu : Paris [ France - quartier Montmartre - rue Durantin ]
+ Date de prise de vue : Janvier 2013

Quelques rues derrière le Moulin Rouge, nous avons découvert ce drôle de dispositif. Ce "téléphérique à bouteilles" (à vrai dire, pas d'autres mots nous viennent à l'esprit pour décrire cette bête) relie deux espaces privés en plein espace public pour échanger des choses à l'aide d'un fil tendu, 2 poulies et un panier. 
Ça nous rappelle les vieux dispositif de corde à linge mais en tout cas ça donne de l'ambiance dans le voisinage.
Si certains savent vraiment à quoi ça sert, nous sommes intéressés de le savoir.

Les explorateurs : Charline S. et Hugo B.

15 janvier 2013

EXPO ET AUTRES CURIOSITÉS | PHILIPPE COGNÉE, REGARD SUR LES BANALITÉS DU QUOTIDIEN : OBJET DE LA MAISON AUX AMBIANCES ET PAYSAGES URBAINS

Aucun commentaire:
extrait du film Philippe Cognée réalisée par Philippe Simon (via)


Philippe Cognée, vous connaissez ?
Si ce n'est pas le cas, vous pouvez découvrir au Musée de Grenoble une exposition dédiée à son oeuvre jusqu'au 3 Février 2013. Pour cet artiste français, c'est une grande première de retrouver en un même lieu l'ensemble de ces travaux. Les peintures sélectionnées retracent son parcours de 1991 à aujourd'hui. Parmi ces sujets fétiches, nous retrouvons : l'objet du quotidien, le paysage, le portrait (enfants, hommes et  femmes), les vues de villes, les lieux de consommation (ex. : le supermarché), les vanités.

Je vous en parle aujourd'hui, car :
1/ l'exposition a eu de très bonnes critiques et elle fait sensation en ce moment à Grenoble;
2/ rares sont les personnes de mon entourage qui n'ont pas apprécié cette expo : ils m'ont convaincu de découvrir cet artiste, et je vais essayer de faire la même chose avec vous;
3/ il travaille beaucoup sur la ville, l'architecture, les ambiances urbaines, et le paysage du quotidien. Il apporte une manière intéressante de regarder les composantes de notre environnement urbain. Il nous initie à sa curiosité.

NB avant de commencer :
Je tiens à préciser que je ne suis pas critique d'art, même si j'ai eu quelques cours d'histoire de l'art, je reste encore novice. Donc mon regard ne sera pas objectif, n'ayant pas assez de recul et de références pour comparer son travail avec d'autres...


PHILIPPE COGNÉE EN QUELQUES POINTS

(via)

Né en 1957, il a vécu une partie de sa jeunesse au Benin, et a pas mal voyager depuis. Il expose en France depuis le début des années 1980, et il fait parti de cette génération d'artistes qui ont su donné une nouvelle vie à la peinture par de nouvelle techniques d'utilisation. Son travail lui a permis d'être lauréat de la Villa Medicis à Rome en 1990 et d'être nommé au prix Marcel Duchamp en 2004.

14 janvier 2013

13 janvier 2013

DESSUS DES VILLES | PRIVAS

Aucun commentaire:
 

REPÈRES
+ Privas
+ Préfecture de l’Ardèche
+ Nombre d'habitants : 8461 habitants (2009)
+ Superficie : 12,14 km²
+ Densité de population : 697 hab/km²
+ Altitude : 316 m (mini : 200m ; maxi : 750m)
+ Cours d'eau : Rivière L'ouvèze, Ruisseau de Véronne et Ruisseau de Bayonne

12 janvier 2013

CULTURE URBAINE | COMMENT EMBALLER UN ARBRE?

Aucun commentaire:
(via)
Il est tout beau le cours Mirabeau! 
Mais qu'arrive-il à ses platanes? Ont-ils la varicelles? ce sont-ils déguisés en Minnie?
Cette installation, je l'ai vue cette semaine à Aix-en-Provence, dans le cadre du démarrage de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture. Elle est l’œuvre de Yayoi Kusama, artiste japonaise, qui reproduit ce motif sur la plupart de ses œuvres. Malgré l'aspect pop et joyeux, il représenterait le drapeau japonais après l'explosion d'une bombe.
En tout ce sont 60 arbres qui se sont fait emballés avec 4km de rouleau de tissu. 

(via)
La ville est aussi parsemé d’œuvres d'art, créant un parcours sur le thème de l'art contemporain, en lien avec le patrimoine emblématique de la ville.

D'autres installations emballant des arbres et du mobilier urbain, découvrez par exemple le yarn bombing

Je pense aussi aux œuvres de Christo:
 162 arbres de la Fondation Beyeler, à Bâle, 1998 (via)

Qu'en pensez-vous? Connaissez-vous d'autres installations de ce type?

Pour en savoir plus
Dessus des villes sur Aix-en-Provence par ici
Écrit par : Aurore B.

sources:
http://www.francebleu.fr/culture/marseille-provence-2013/marseille-provence-2013-yayoi-kusama-relooke-le-cours-mirabeau-238919
http://blogs.lesechos.fr/judith-benhamou-huet/cette-semaine-marseille-et-la-culture-c-est-a12302.html
http://www.mp2013.fr/
http://www.yayoi-kusama.jp/
http://aixcentric.com/2013/01/09/mp2013-programme-for-saturday/
http://www.taschen.com/pages/fr/catalogue/art/all/01001/facts.christo_and_jeanne_claude_wrapped_trees_basel_1997_1998.htm

11 janvier 2013

LES TROUVAILLES DU NET | # 47 - PAUSE CAFE

1 commentaire:
Le café en morceaux, ça fait comme des briques, en miniature, de quoi amuser des architectes à la pause café …


9 janvier 2013

SECRETS DES VILLES | JARDINS SUR LES TOITS

Aucun commentaire:
(via)
« Les jardins sur les toits peuvent remplacer des paysages  naturels, avec tous les avantages d'un jardin sur la terre ferme."
Théodore Osmundson, Roof Gardens: History, Design, and Construction (1999)



Parmi les projets d’architecture récents, on voit pousser des arbres sur les balcons ou les toits des immeubles, et je me suis demandée si c’était seulement un beau photomontage ou une réalité. Les photos de Alex Maclean à New-York ont fini d’aiguiser ma curiosité, et j’ai fait quelques recherches. 


Dans un premier temps, je vous fais partager mes découvertes sur les jardins installés dans des lieux délaissés de la ville. Dans un second article, je parlerai d’agriculture urbaine.

7 janvier 2013

DEVINE [LE] | # 4

5 commentaires:

L'énigme de cette semaine :

A quoi peut bien servir ce bâtiment ? 

indice: les couleurs de la façade font référence à sa fonction
deuxième indice: le dernier plan aussi fait partie de la devinette ...
troisième indice: rouge + vert = jaune
quatrième et dernier indice, pour trouver le nom de ce lieu:
mon premier se trouve au nord et au sud de la Terre
mon second compose une image
à vous de jouer !!!


Et où se trouve-t-il?

A vous de jouer !
Réponse, la semaine prochaine...

Écrit par : Aurore B.

6 janvier 2013

DESSUS DES VILLES | FREIBURG IM BREISGAU

Aucun commentaire:

REPÈRES
+ Fribug en Brisgau (Freiburg im Breisgau) – Allemagne
+ Région : Bade-Wurtemberg
+ Habitants 219 665 hab. (2008)
+ Superficie : 15 306 hectares (153km²)
+ Densité de population :  1 435hab/km²
+ Altitude : mini 196 m - maxi 1 284 m

4 janvier 2013

HISTOIRE D'ARCHITECTURE | LE PALAIS DE JUSTICE DE LYON

1 commentaire:

Mon année de Master 2 sur Lyon en patrimoine architectural et urbain, m'a permis de visiter les coulisses de la ville et certains de ces monuments.
"les 24 colonnes" vous connaissez ? Il se situe sur le quai Romain Rolland au bord de la Saône derrière la Cathédrale St Jean (autre monument que je vous ferai découvrir) et abrite le Palais de Justice de Lyon.


SON HISTOIRE

Le Palais de justice fut édifié de 1835 à 1847 par Louis-Pierre Baltard. 
En 1995, devenant trop petit et ne pouvant être agrandi sur place (un projet d'agrandissement fut annulé car il avait lieu sur les fouilles archéologiques de l'église Sainte-Croix et du Baptistère vers la façade Nord de la Cathédrale), une annexe est créée dans le quartier de la Part-Dieu. On y transfert le tribunal de grande instance, le tribunal d'instance et le tribunal du commerce. La cours d'appel et la cours d'assise demeurent toujours dans ce qui est désormais nommé le Palais de Justice historique.
Entre 2007 et 2012, il s'offre une peau neuve par les architectes : Didier Repellin, Métropolis et Archipat qui lui redonne tout son faste d'antan. (Le projet de restauration).

Il a accueilli dans son sein de nombreux procès. Les plus connus sont : le procès de l'assassin du Président Sadi Carnot en 1894, et celui de Klaus Barbie pour crime contre l'humanité en 1987.

1 janvier 2013

VIS[LE] S'ACTIVE | RETOUR SUR LES ARTICLES DE L’ANNÉE 2012

Aucun commentaire:
TOP 3 DES ARTICLES LES PLUS LUS
depuis la création du site

N°1
| HISTOIRE D'ARCHITECTURE | 
5/10/2010 - Marine C.

N°2
| HISTOIRE D'ARCHITECTURE | 
25/11/2011 - Charline S.

N°3
| CULTURE URBAINE | 
04/11/2011 - Aurore B.


TOP 3 DES ARTICLES LES PLUS LUS
écrits en 2012

N°1
| DESSUS DES VILLES | 
13/05/2012 - Charline S.

N°2
| EXPO ET AUTRES CURIOSITÉS | 
09/08/2012 - Marine C.

N°3
| SECRETS DES VILLES | 
14/02/2012 - Aurore B.



TOP 3 DES TROUVAILLES DU NET

N°1
11/05/2012

N°2
01/04/2012

N°3
13/04/2012

| LES ARTICLES LES PLUS LUS |